À Madagascar, les premiers résultats du programme d’appui au pilotage de la qualité bientôt annoncés

21 avr 2021

Le Madagascar fait partie des quatre premiers pays à avoir intégré le programme d’appui au pilotage de la qualité de l’éducation mis en place par l’IIPE-UNESCO Dakar. Les premiers résultats de la première phase de diagnostic seront dévoilés le 30 avril 2021. 

« L’instauration d’une politique stable et durable en matière d’approche pédagogique nous mène à une meilleure qualité de l’éducation », constatait un acteur rencontré sur le terrain pendant cette phase pilier qu’est la phase de diagnostic. Cette première étape du programme d’appui au pilotage de la qualité de l’éducation a commencé à Madagascar en juin 2019 dans huit écoles. 

Au fil des mois, grâce à des analyses, des rencontres, des discussions, en somme le travail commun des acteurs, des thématiques ont vu le jour et se sont imposées comme étant essentielles pour la politique éducative.Citons notamment l’importance de la proximité et de la mutualisation des pratiques professionnelles mais aussi de la prise en compte des abandons, des décrochages et des redoublements où des solutions doivent être apportées. Ce dernier sujet pointe du doigt un facteur clé pour une éducation de qualité : l’acquisition et la continuité des apprentissages permettant des parcours scolaires fluides. 

Afin de répondre à ces problématiques, des pistes d’actions possibles en accord avec les contraintes du terrain ont été formulées. Ces leviers de changements envisageables seront exposés par l’équipe nationale de recherche en présentiel et par visioconférence le 30 avril 2021 lors de la réunion de restitution des résultats de la phase de diagnostic.

Le fruit de presque deux années de travail n’attend qu’à être désormais concrètement mis en place. La phase 2 du programme, dite de proposition, consistera à mettre en place dans un espace restreint les leviers de changement potentiels afin de les tester et, si réussite, de les approuver. Cette approbation permettra à l’ensemble du pays de rentrer dans la dernière phase du programme, nommée phase d’accompagnement. Les acteurs de tous les échelons du système éducatif pourront alors adapter leurs pratiques tout en étant accompagné sur le terrain. 

Contact : Moussa Hamani Ounteni, expert en planification et analyse institutionnelle : m.hamani-ounteni@iiep.unesco.org