Niger | Appui au pilotage de la qualité de l'éducation

Mobilisé en faveur d’une éducation équitable et de qualité pour toutes et tous, le bureau de l’IIPE-UNESCO à Dakar a lancé en février 2018 un programme d’appui au pilotage de la qualité de l’éducation en Afrique subsaharienne, avec le soutien de l’Agence française de développement. Le Niger fait parti des 8 pays engagés dans le programme. Retrouvez plus d'informations sur la participation du Niger sur cette page

Carte d'identité

Présentation

Parmi les premiers pays à rejoindre le programme, le Niger est un pays moteur et fortement impliqué dans le programme d’appui au pilotage de la qualité de l’éducation.

Le système éducatif nigérien a connu, depuis les années 90, plusieurs réformes majeures visant à renforcer son efficacité. En premier lieu, la gratuité de l’enseignement primaire, adoptée pour favoriser l’accès à l’éducation puis, la création d’un nouveau statut d’enseignants peu coûteux, les volontaires de l’éducation, pour accroître l’effectif des enseignants et faire face au nombre grandissant d’élèves. Ces deux actions, jugées particulièrement innovantes à l’époque, n’ont toutefois pas réussi à améliorer la qualité de l’éducation. En effet, les dernières évaluations conduites dans le système éducatif nigérien mettent en lumière des résultats alarmants tant sur le niveau des élèves, que sur celui des enseignants. Ainsi, le rapport PASEC 2014 relève qu’après six années de scolarisation, seulement un tiers des élèves maitrise les compétences les plus élémentaires. Une évaluation sur le niveau des enseignants conduite en juillet 2017 par le Ministère montre la très faible maitrise chez la plupart d’entre eux des compétences qu’ils sont censés enseigner.

Le diagnostic du pilotage de la qualité cherche à répondre à la question « Comment le système éducatif nigérien pilote-t-il la qualité de l’enseignement de base ? » sous le spectre de deux concepts clés adoptés et définis par le programme. Ce sont d’une part, le pilotage qui se fait à tous les niveaux d’un système éducatif et d’autre part la qualité de l’éducation perçue à travers ses déterminants et/ou ses résultats.

 

Résultats du diagnostic

  • Si le système éducatif nigérien dispose d’un cadre sectoriel solide, d’objectifs clairs, d’indicateurs précis et d’une forte volonté d’impulser l’action, la logique de mise en œuvre verticale et le décalage avec les besoins des acteurs de terrain entravent l’efficacité du pilotage de la qualité.
  • Le diagnostic met ainsi en évidence que les fonctions relatives à « l’accompagnement et au suivi de l’action » et à la « capitalisation, appréciation des effets de l’action et régulation » sont celles qui posent le plus de difficultés au système éducatif nigérien. Continuer à conduire des réformes sans améliorer les capacités du Ministère à assurer ces deux fonctions de pilotage n’apportera pas plus de résultats.
  • La faible incitation des agents à produire et utiliser des données fiables, à innover ou à partager leur réflexion dans des instances de dialogue et de partage apparaissent donc comme des enjeux importants à prendre en compte pour améliorer le pilotage de la qualité de l’éducation. 

Les chantiers de travail identifiés à l’issue du diagnostic 

La phase de diagnostic a permis de dégager une compréhension contextualisée des pratiques des acteurs situés à tous les échelons du système éducatif. Le partage des résultats avec ces mêmes acteurs a permis de comprendre les obstacles auxquels ils font face. Pour les aborder, il convient de prioriser les problématiques rencontrées, selon la « règle des 3R » : c’est-à-dire qu’elles correspondent à ce qui Revient (observation des pratiques et des discours sur les pratiques) et/ou ce qui est Repris dans les discours des acteurs au titre de ce qu’ils Retiennent aux différentes étapes de la collecte/analyse des données. Les problématiques prioritaires portant sur des enjeux similaires ou ayant un lien direct ont été réunies au sein de ce qu’il convient d’appeler un chantier de travail. Un chantier de travail rassemble ainsi l’ensemble des informations nécessitant d’ouvrir une réflexion sur les enjeux soulevés par ces problématiques.

Quatre chantiers de travail ont été retenus:

Ressources

Plaquette-pays Niger

Diagnostics des pratiques de pilotage de la qualité de l’éducation au Niger

Rapport de recherche

Synthèse des principaux résultats

Résumé exécutif

Articles

Des obstacles à l’atteinte d’une éducation de qualité [à publier] 

Contact

Vous souhaitez obtenir davantage d'informations sur le programme au Niger, contactez:

Patrick Nkengne - IIPE-UNESCO DakarPatrick Nkengne 
Responsable de programme / Expert principal en pilotage de la qualité
ap.nkengne@iiep.unesco.org

Contact IIPE-UNESCO Dakar: pdkcontact@iiep.unesco.org