Initiative « Priorité à l’Égalité »

Chargé du pilotage technique de l’Initiative «Priorité à l’Égalité» (Gender at the Centre Initiative - GCI), l’IIPE-UNESCO Dakar œuvre à la promotion de l’égalité de genre dans les systèmes éducatifs en Afrique. Tout savoir sur nos activités en faveur d’une planification et une gestion de l’éducation sensible au genre.

Mettre l'égalité de genre au centre des systèmes éducatifs

Scolarisation, apprentissages, orientation… en dépit des progrès observés ces 25 dernières années, l’éducation des filles fait face à de nombreux obstacles qui se cumulent. Les enjeux corolaires relatifs à l’éducation des garçons ne sont pas moins complexes. Dans les systèmes éducatifs, ces inégalités de genre concernent les élèves, mais aussi le personnel enseignant et administratif. 

Ciblant huit pays d’Afrique sub-saharienne, l’Initiative Priorité à l’Égalité a été lancée en 2019 dans le cadre du sommet G7. Le bureau pour l’Afrique de l’IIPE assure la direction technique de ce consortium international, visant à renforcer les capacités des acteurs et actrices des systèmes éducatifs et à développer des ressources en faveur de l’égalité de genre dans et par l’éducation. 

Appui technique « genre et éducation »

Le bureau de Dakar de l’IIPE-UNESCO entend placer l’égalité de genre au cœur des stratégies et des pratiques du secteur éducatif. Dans le cadre de l’Initiative Priorité à l’Égalité, notre équipe spécialiste des questions de genre apporte un soutien technique aux ministères de l’Éducation des huit pays impliqués dans le dispositif : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, le Nigéria, la Sierra Leone et le Tchad. 

Une intégration transversale de la dimension du genre

Ces missions d’appui se traduisent par une intégration transversale de la dimension du genre dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des politiques éducatives. Elles portent notamment sur :

  • Les analyses sectorielles en éducation.
  • Les plans sectoriels en éducation.
  • Les outils de planification, programmation et budgétisation des politiques éducatives.
  • Les outils de suivi-évaluation des politiques éducatives.

En fonction du contexte et des besoins, des interventions plus ciblées sont également menées auprès des structures nationales pour réaliser des diagnostics participatifs ou promouvoir le dialogue politique interministériel. L’assistance technique de l’IIPE-UNESCO Dakar vise avant tout à développer les capacités organisationnelles et l’autonomie des ministères et administrations éducatives en matière de planification de l’éducation sensible au genre. Nos équipes accompagnent en outre les mutations nécessaires pour institutionnaliser et intégrer la question du genre dans les systèmes éducatifs. 

Formations

Le bureau de l’IIPE-UNESCO à Dakar conçoit, coordonne et dispense des formations de haut niveau visant à renforcer les capacités professionnelles et institutionnelles autour des enjeux du genre dans l’éducation. Ces dernières sont destinées aux personnes en charge de la gestion et de la planification de l’éducation dans les huit pays du programme – et plus largement sur le continent. Cette offre de formations se décline à travers différents formats et thématiques :

  • Une formation courte sur la planification de l’éducation sensible au genre.
  • Un programme de cohorte visant à fédérer une communauté de planificatrices et planificateurs de l’éducation en Afrique, dans une optique de développement professionnel et de réseautage.
  • Des formations sur-mesure sur la question du genre dans les systèmes éducatifs, pour les huit pays de l’Initiative Priorité à l’Égalité-GCI. 

Se former à la planification de l’éducation sensible au genre  

Recherche appliquée et analyse des données

L'IIPE-UNESCO s'engage à promouvoir une politique éducative, des approches de planification et des pratiques de gestion fondées sur les connaissances et les données. À cette fin, le programme de recherche de l'IIPE et de GCI développe actuellement des projets dans cinq domaines de travail prioritaires qui poursuivent les objectifs suivants :

  • Rassembler les connaissances pertinentes existantes et les techniques d'analyse de données de pointe pour améliorer l'impact des politiques d'intégration de la dimension de genre dans et par l'éducation dans les pays appuyés par l'Initiative GCI.
  • Mener de nouvelles recherches pour combler les lacunes en matière de connaissances et les besoins en analyse de données dans les pays de l'Initiative, en partenariat avec diverses organisations.
  • Partager et diffuser largement les connaissances produites avec les pays et la communauté internationale.

Les cinq domaines prioritaires sont les suivants :

  • Défis et opportunités pour le leadership féminin dans l'éducation (ex. femmes directrices d'école)
  • Réponses éducatives pour une intégration des populations en situation de crise tenant compte du genre
  • Genre, compétences et intégration sur le marché du travail
  • Défis et réponses politiques pour lutter contre l'abandon scolaire 
  • Systèmes d'information pour mieux identifier, suivre et répondre à la violence sexiste en milieu scolaire

À propos de l’Alliance GCI

Lancée à l’été 2019 lors du sommet du G7 à Biarritz  en France, l’Initiative Priorité à l’égalité rassemble les gouvernements des huit pays bénéficiaires : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, le Nigéria, la Sierra Leone et le Tchad. Coordonnée par l’Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles (UNGEI), l’Alliance est composée également de partenaires issus d’organisations internationales et de la société civile :

  • Le siège et les bureaux nationaux et régionaux de l’UNESCO 
  • Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF)
  • Le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) ;
  • L’Union africaine - Centre international pour l’éducation des filles et des femmes en Afrique (UA/CIEFFA
  • Un consortium d’organismes de la société civile composé du Réseau africain de campagne pour l'éducation pour tous (ANCEFA), de Plan International et du Forum des éducatrices africaines (FAWE).

Rouage clé de l’Alliance, l’IIPE-UNESCO assure la direction technique de l’Initiative Priorité à l’Égalité par le biais de son bureau pour l’Afrique, en étroite collaboration avec les ministères de l’Éducation des pays concernés.

Vidéos : l'impact de nos activités

Du Mozambique au Nigéria, de la Gambie à la République Démocratique du Congo,  découvrez les témoignages présentant l’impact de nos activités.  

Télécharger la plaquette

Faire progresser l’égalité de genre dans et par l’éducation:

Contact

Fabricia DEVIGNES - IIPE-UNESCO DakarFabricia Devignes
Responsable de programme / Initiative Priorité à l’Égalité
Point focal « Protection contre l'exploitation et les abus sexuels » de l’IIPE-UNESCO à Dakar mf.devignes@iiep.unesco.org 
 

L'UNESCO s’engage à appliquer une politique de tolérance zéro à l’égard des actes d’exploitation et d’abus sexuels commis par son personnel. En savoir plus sur la Politique UNESCO de protection contre l’exploitation et les abus sexuels